histoire du café légende du café le café origine du café légende du Kaldi

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Coutumes de l'île de la Réunion > L'histoire du Café

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  Historique du petit noir bien serré



J'ai déjà longuement relaté le thème du café, mais son historique mériterait toute notre attention. " Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n'en prend pas " disait Alphonse Allais.
Le café est un breuvage méconnu. Sait-on seulement qu'il possède ses grands crus, comme le vin le cidre ? L'usage de boire du café, en arabe qahwah est né au Yémen au XV ème siècle chez les mystiques.
Ce que je vais vous relater est un conte à dormir debout me direz-vous. On se pose des questions : qui le premier eut l'idée de boire du café ? Ou plutôt qui le premier eut l'idée d'en manger ?
Des légendes orientales tentent de lever un coin de voile.


Légende de Kaldi

C'est la plus connue de toutes et met aux prises un berger arabe, Kaldi, et son troupeau de chèvres. Une nuit, au lieu de dormir elles batifolèrent allègrement. Elles avaient mangé les feuilles et les baies rouges d'un arbuste inconnu…
Kaldi goûta l'étrange produit et passa une nuit blanche. Il raconta son aventure au monastère voisin. Après divers essais, les moines préparèrent un breuvage noir qui leur permit de prolonger leurs veillées de prières.
Une autre légende met en scène Mahomet et l'Archange Gabriel.
Pour réconforter le prophète gravement malade, Gabriel lui apporta du Ciel une boisson nouvelle : le café. Quelques gorgées suffirent à lui redonner la flamme guerrière et l'ardeur amoureuse.


· Café viennois première mouture


L'arbuste coffea arabica de la famille des rubiacées vient de la région de Kaffa en Ethiopie. Cette analogie étymologique n'est qu'un hasard. Café est dérivé de l'arabe qahwah, lui-même dérivé du turc kahweh.
La consommation du café est somme toute assez récente. D'Abyssinie (l'Ethiopie actuelle), le café est introduit au Yémen, puis s'impose à tout l'Orient au XV ème siècle. Un succès dû en partie à l'interdiction religieuse dont l'alcool fait l'objet.
Curieusement, l'Occident ne le découvre qu'à la fin du XVI ème siècle. Des explorateurs et des commerçants anglais, italiens ou hollandais en font la description dans leurs carnets de voyage, et le plus rarement en rapportent des échantillons. Le premier grand succès du café dans le Monde Occidental est lié à la défaite des Turcs devant Vienne en 1683. Kolschitzky, un polonais qui connaissait parfaitement le turc, s'acquitta avec panache d'une mission de confiance à travers les lignes ennemies. Pour récompense, parait-il, il reçut une somme d'argent mais aussi des sacs de grains abandonnés par les Ottomans qu'il fut le seul à le réclamer. Et il fut Malin !! Sa première " boutique à café ", tout d'abord boudée par les Viennois, remporta un franc succès lorsqu'il eut l'idée de filtrer son café et l'agrémenter de lait et de miel. Le café viennois était né.


· Diplomatie à la turque.


Le café fait sa véritable entrée en France grâce à Soliman Aga Ambassadeur du Sultan de Constantinople, venu rendre visite au Roi Louis XIV en 1669. Le breuvage qu'il offre à ses invités, un café à la turque, épais, amer, n'inspire guère.
On dit qu'une dame de la Cour, désorientée par cet amer qahwah, y glissa subrepticement du sucre. Son geste n'échappa pas à l'Ambassadeur. Les jours suivants, il est servi accompagné de sucre ou de miel.


· L'aventure de notre île


Très vite le café devient un formidable enjeu économique et politique. Les plants sont jalousement gardés par les Etats. La Hollande dominera longtemps le marché très convoité grâce à ses plantations du Surinam et d'Insulinde. L'expansion du café doit beaucoup aux Jardins Botaniques. Les plants sont acclimatés sous serres avant d'être expédiées un peu partout dans le Monde.
Vers 1713, le bourgmestre d'Amsterdam offre à Louis XIV des plants de caféiers. Ils sont confiés de suite au responsable du jardin du Roy (actuel Jardin des Plantes). Il décide d'en expédier à l'Ile Maurice et à la Martinique.
L'abandon de Maurice par les Hollandais permit à la France d'en prendre possession en 1715. Et le trafic se fit entre Maurice et Bourbon et fit prospérer la culture du café dans l'île. D'autres variétés sont venues après. On dit même que vers 1714 on s'aperçut que sur les hauteurs de l'île une plante semblable, un café indigène, existait déjà. Les deux types sont alors cultivés.
Cet historique, méritait quand même qu'on le relate sur cette liste, surtout quand on sait qu'à une époque le café était la principale culture de l'île.           Chantal L.

 

Pour vous abonner à notre liste de discussion, cliquez ici. Merci par avance pour votre soutien et vos critiques.

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_Nature/culture_nature_013.htm  le 02/10/03