le tamarin des hauts de l'île de la Réunion

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Le tamarin des hauts

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

Le tamarin des hauts


Son nom scientifique est acacia hétérophylla, et signifie " à feuilles différentes " car elles se forment d'abord par un système composé, pour en arriver à la forme simple. Pour cela le pétiole s'allonge et s'aplatit. Il appartient à la famille des Mimosacées.
Il s'agit d'un arbre endémique de la Réunion, une espèce très voisine habite les îles Hawaï. Son tronc est massif, dépasse souvent un mètre de diamètre, et ses branches tordues. Il peut atteindre une quinzaine de mètres de haut et possède un enracinement peu profond qui le rend sensible au vent et le couche facilement. Par contre, de nature très résistant, il continue à vivre en redressant ses branches. Il possède une croissance relativement rapide. Il constitue l'essence dominante de nombreuses zones forestières entre 1200 mètres et 2000 mètres, notamment dans les hauts de l'Ouest, de la Plaine des Makes jusqu'à la Rivière des galets, Bébour et Bélouve. De belles forêts existaient autrefois vers la Plaine des Cafres, et Dimitile.
Cet arbre présente des particularités, par exemple son nom latin heterophylla est de produire des feuilles qui vont changer de morphologie avec l'âge.
Il fournit un excellent bois d'ébénisterie de bel aspect (clair à brun rouge) se travaillant bien. Il est rarement attaqué par les insectes qui pullulent dans les pays tropicaux. Il sert aussi à la fabrication des bardeaux. Cet arbre est resté longtemps hors de portée des bâtisseurs. Ce n'est que vers la guerre 14-18 qu'on procéda à un déboisement des tamarins pour la mise en valeur du géranium.
Quand aux actualités, on entend que des incendies détruisent des hectares de forêts de tamarins des hauts, parfois celui-ci est accidentel. On ne peut que déplorer pour l'environnement, mais il est souvent volontaire. Une chose est bonne à savoir, c'est que les graines de cet arbre tombant par terre ne germeront pas. Ils garderont leur pouvoir de germination, paraît-il au moins 30 ans.
Bien sûr entre temps, de l'humus aura recouvert ces graines et elles seront au frais.
C'est grâce à des incendies que nous devons l'existence de jeunes forêts de tamarins qui s'étendent jusqu'au bord de Cilaos, la forêt devenant ainsi plus claire. Le défrichement permet ainsi la germination des graines et ces dernières sont presque aussi denses qu'un semis de carottes, car pour germer, il faut de la lumière.
L'orgueil du créole, est bien sa table de salon, sa salle à manger ou son armoire en bois de tamarin.       Chantal L.

 

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_Nature/culture_nature_019.htm  le 02/10/03