le bambou indigène le calumet tressé

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Le calumet tressé

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

Le calumet tressé

Bien des maisons sur Saint-Gilles et dans l'ouest ont leur véranda ou des séparations en calumet tressé.
Le calumet est un variété locale de bambou, dont le nom scientifique est Nastus Bourbonicus. Il pousse naturellement dans les forêts des hauts où il semble faire bon ménage avec le tamarin. C'est là une des plus belles graminées qui existent. Il s'agit là du seul bambou indigène de la Réunion. Il possède racines et rhizomes, et c'est à partir de ce dernier que pousseront d'autres plants.
Il se distingue du bambou ordinaire par une collerette de brindilles à chaque nœud. Il pousse dans les hauteurs de l'île et se présente sous forme de touffes dans les lieux sauvages, mais aussi dans les cours. On l'utilisait autrefois pour la construction de paillotes. Ses tiges peuvent dépasser 6 mètres. La gaulette du calumet est utilisée par les pêcheurs comme canne à pêche, mais elle est surtout exploitée dans les hauts de Saint-Paul pour le tressage afin de donner un cachet aux maisons créoles.
Pour cela, le tresseur se rend dans les forêts des hauts de l'ouest, à une période précise, selon la lune et coupe ces gaulettes une à une à l'aide de sabre. Il les groupe par paquets de 50 et les met à sécher pendant 15 à 20 jours. Une fois bien sec, celles-ci sont écrasées une à une au droit des nœuds, à l'aide d'un maillet en bois et aplaties pour former un large ruban de 10 cm environ de largeur.
Le charpentier entrecroisera ces calumets aplatis selon un dessin particulier et il habillera ainsi sur mesure les cases avec ce matériau afin que celles-ci soient aérées et fraîches.
Les panneaux tressés peuvent avoir des dimensions variables jusqu'à un maximum de 3 mètres sur 3. C'est aussi en lambris que ceux-ci seront utilisés. Il faut compter au moins quatre heures de travail à l'artisan pour tresser ce panneau de 9 mètres carrés.
Cette profession tend à disparaître hélas ! Le calumet débité en lanières sert également à la confection de paniers, ou de vans (vannes en créole). Autrefois il a servi aussi à des adductions d'eau. On trouve pas mal d'artisanat fabriqué avec ce calumet. Celui-ci va du berceau au jet d'eau, du hochet au buffet, du fauteuil au lit conjugal…             Chantal L.

 

Retour

 

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_Nature/culture_nature_025.htm  le 02/10/03