Etude population à l'île Réunion

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Les dossiers thématiques  > La population à la Réunion

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

   La population à la Réunion

 

La population apparaît aujourd’hui comme une mosaïque dont les divers éléments s’emboîtent les uns dans les autres, tel un puzzle. Il est encore possible de distinguer des ethnies, mais le contour de chacune d’elles reste flou, car les mariages mixtes (résultat d’une absence de racisme), se sont tellement multipliés depuis plus de 3 siècles.

Les éléments formant cette population sont quant à eux bien définis.

 

Les Européens

 

Il y a d’abord l’arrivée de divers Européens, dont beaucoup venaient de France, d’autres d’Angleterre, Pays Bas, Italie.

Les Européens vinrent en plusieurs vagues successives. A la fin du XVII ème et au début du XVIII ème siècle, ils formèrent la première génération de colons. Quelques uns étaient d’ancien flibustiers repentis, ayant préféré la douceur des îles aux périls des mers. Certains de ces premiers colons vinrent à Bourbon avec leur femme et parfois leurs enfants, mais la grande majorité d’entre eux étaient célibataires. Faute de femmes européennes, rares à l’époque dans l’île, ils épousèrent des femmes malgaches voire, en plus petit nombre des Indiennes.

Au XVIII ème siècle l’apport d’Européens ayant été considérable, la population redevint blanche. Ces premiers colons reçurent de la Compagnie des Indes des concessions de terre, de dimensions variables. Celles-ci étaient généralement mesurées sur le bord de mer et montaient jusqu’au sommet des montagnes.

Ces blancs avaient le goût des famille nombreuses (entre 5 et 20 enfants !!!). Les descendants de ces propriétaires, formèrent ce que l’on appelle les " Petits Blancs des Hauts " et qui vécurent de cueillette, chasse, cultures. D’autres Européens aussi vinrent s’établir à Bourbon.

 

Les Malgaches

 

Ils sont venus dans l’île (en majorité des femmes et épousèrent des Blancs. En 1767 cette population malgache formèrent l’immense majorité servile.

 

Les Africains

 

Dès la colonisation, il y eut des esclaves africains. Cette Traite s’étendait du Mozambique jusqu’au nord de Mombassa.

L’abolition de l’esclavage eut lieu en 1848.

 

Les Indiens

 

En 1859, un arrêté interdisait tout recrutement de main d’oeuvre sur la côte d’Afrique, à Madagascar, et aux Comores. Paraît-il que la main d’oeuvre indienne était plus rentable. Ils furent recrutés principalement sur la Côte de Malabar, ce qui explique qu’aujourd’hui encore les Indiens

sont désignés ici dans notre île sous le terme de " malabar " bien que la majorité d’entre eux iennent de la Côte de Coromandel. Puis on recruta à Calcutta, Bombay, Pondichéry,etc...

Certains d’entre eux repartirent, mais ceux qui y sont restés formèrent la majorité de la population des régions de Saint-André, de Saint-Benoît.

 

Les Chinois

 

Les premiers chinois arrivèrent à la Réunion arrivèrent à la Réunion à la

fin du XIX ème siècle. Ils viennent essentiellement de la région de Canton

et forment une diaspora qui s’établira un peu partout dans l’île. Ils sont

composés principalement de petits commerçants, boutiquiers… Leurs

descendants détiennent aujourd’hui la totalité du commerce d’alimentation

au détail. C’est pourquoi quand le créole dit : j’ai acheté ce bon vin

chez le chinois, il veut dire chez l’épicier. Pour eux ces deux termes

sont synonymes.

 

Les Z’Arabes

 

On les appelle ainsi, (il me semble) parce qu’ils sont des Indiens, mais

de religion musulmane. Or, cette religion est la plus pratiquée vers

l’Arabie et ses pays limitrophes. Ils ont donc hérités de cette

appellation. Ils sont originaires du Goudjerate et sont arrivés après

1870. Beaucoup parlent encore cette langue et les femmes portent encore le

costume traditionnel.

Cette ethnie détient le monopole du commerce des étoffes et du bazar, avec

une tendance à l’heure actuelle vers le marché automobile.

 

Conclusion

 

La population de la Réunion est donc extrêmement diversifiée. Totalement

importée des 4 coins du monde dans une île déserte, elle possède un gros

héritage : sa citoyenneté française accompagné de sa culture. On y parle

le patois créole, mais je laisse le soin à d’autres de développer notre

parler.    Chantal.L.

 

N'oubliez pas de laisser votre avis sur ce site dans le livre d'Or

Pour vous abonner à notre liste de discussion, cliquez ici. Merci par avance pour votre soutien et vos critiques.

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_histoire_coutumes/Divers_Discussion_Dossier_002.htm  le 02/10/03