fabrication de la chaise du gol - artisanat mobiler - ile de la Réunion

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Dossiers > La chaise du Gol (île de la Réunion)

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  La chaise du Gol

Elle tient son nom de l'étang où poussent les joncs utilisés pour le paillage.
Elle est fabriquée à l'Etang-Salé les Hauts, au Canot, et à la Ravine Sèche dans de petits ateliers. Celles-ci sont fabriquées avec du jonc coupé dans l'Etang du Gol,.
Tous les ans (ou peut-être deux fois l'an), des coupeurs revendent ces joncs aux artisans et ce sont les femmes qui tressent les fonds à raison d'une botte par chaise. Les brins sont roulés à 3 ou 4 ensemble.

A l'origine, un certain Monsieur Tenesse Lapierre, bûcheron, fabriquait des rondins (coupés en forêt) en guise de chaise. Puis, n'ayant pas trop de confort sur ceux-ci, il imagina un tour pour fabriquer des chaises.
Celui-ci était toujours en vogue il n'y a pas très longtemps. La solidité de ces chaises dépassait de loin celles du commerce où toutes les pailles se décollent.
La fabrication minutieuse explique qu'elles soient résistantes à l'épreuve du temps. Cet homme inventa un système pour qu'il puisse travailler même les bois " tors ", car le tour rigide ne permettait que de tourner les bois droits.
Il commença l'artisanat de la chaise du Gol vers 1850. L'armature était faite de filaos, ou de argousier (lilas de Perse) et était tourné à la main sur un tour à ficelle.
Les joncs tressés servaient à élaborer le fond de la chaise. C'est ainsi que l'extension de cet artisanat se fit à l'Etang-Salé.
La chaise du Gol constitue avec le tabouret de même fabrication, un élément incontournable du mobilier traditionnel de la cuisine " feu de bois ".
De nos jours, il a un peu régressé, mais a toujours du succès. Il me semble qu'à l'heure actuelle, le tour à ficelle est remplacé par un tour électrique.

Bien souvent les artisans vont s'approvisionner en bois du côté de Saint-Philippe, parce que la forêt de l'Etang-Salé est préservée je crois.
Ces bois sont séchés, puis taillés à la hache, à la scie, au ciseau, et enfin on les tourne. Chaque artisan exécutera n'importe quel modèle à son goût et sur commande.
Parmi les divers modèles de sièges créoles, celui du Gol est d'usage encore fréquent. L'artisan fabriquera même des fauteuils du Gol.
Dans les intérieurs les plus modestes, les meubles du Gol constituent le mobilier d'apparat. Les fauteuils feront partie du mobilier de salon qui comprend aussi une suite de six chaises de la même espèce.
Les créoles ont l'habitude de peindre ces chaises lorsqu'elles sont usées.    C.L.

 

N'oubliez pas de laisser votre avis sur ce site dans le livre d'Or

Pour vous abonner à notre liste de discussion, cliquez ici. Merci par avance pour votre soutien et vos critiques.

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_histoire_coutumes/Divers_Discussion_Dossier_010.htm  le 02/10/03