La salle verte du mariage longtemps salle de dance ile de la réunion

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Dossiers de l'île de la Réunion > Le moulin à maïs

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  La salle verte.

Où sont nos mariages d'antan ? Ceux-ci se déroulaient chez les parents ou dans une salle de bal.

Quand la noce se passait à domicile, elle avait lieu dans une incontournable salle verte. 

Mais au juste qu'est-ce que c'est ?

Les parents, la plupart du temps logés à la campagne, et dans des villas ou cases, disposaient d'une cour. On y construisait donc une salle, dont le sol était de terre battue, spécialement pour cette réception. Celle-ci était fabriquée avec des poteaux de bois ordinaires (acacias, filaos ou autres peu importe). L'armature dressée, on recouvrait cette structure de bâches ou de feuilles de cocotiers tressés, cela dépendait si on se trouvait dans un secteur pluvieux ou non.

Eh oui ! les gens avaient tout un art pour habiller cette salle.
Une équipe de voisins s'en allait battre la campagne et la forêt à la recherche de feuilles, de fougères arborescentes, de feuilles de palmiers.
Ces personnes ramenaient des brassées suffisantes pour l'habillement des " murs " et du toit aussi selon la région. Elles en prévoyaient en supplément pour les menues décorations intérieures. Elles ramenaient aussi des lys et des arums (en hiver), des roses blanches qu'elles allaient placer harmonieusement un peu partout dans la salle. Il fallait augmenter leurs talents pour orner la table officielle avec ces fleurs odorantes.

Derrière la table officielle quelques personnes avaient mis toute leur spontanéité dans la confection d'un coeur. Son armature était faite de branches de palmiers dont ils en tressaient les feuilles afin de remplir l'intérieur de cette forme. Sur cette partie tressée, ces artistes y assemblaient des fleurs blanches et parfumées afin de styliser les initiales des prénoms des nouveaux mariés. Ainsi, on pouvait imaginer les deux futurs ne formant qu'une seule personne : c'était le but de leur union !

A l'intérieur, plusieurs tables sur tréteaux étaient dressées en plus de celle des mariés, de manière à laisser le milieu de la salle pour les danseurs. Ce podium était lui aussi incontournable car c'est lui qui allait rassembler les gens et ainsi garantir une bonne ambiance.

Au fond, une petite estrade était montée pour recevoir les musiciens. Il va sans dire que les ségas et les slows occupaient une grande partie du programme.

Après maintes décorations et techniques (électricité et autres), la salle était enfin prête et digne d'accueillir les futurs époux.

La fête pouvait commencer.    Chantal .L.

 

N'oubliez pas de laisser votre avis sur ce site dans le livre d'Or

Pour vous abonner à notre liste de discussion, cliquez ici. Merci par avance pour votre soutien et vos critiques.

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_histoire_coutumes/Divers_Discussion_Dossier_016.htm  le 02/10/03