origine des noms des localités de l'ouest de l'île de la Réunion

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Dossiers de l'île de la Réunion > Au hasard des localités de l'ouest

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  Au hasard des localités de l'ouest


La Saline : tire son nom selon Y. Pérotin de la ravine qui la traverse. Elle devait, elle-même le tenir d'une saline établie à son embouchure, il y a très longtemps.


Dos d'âne : tire son nom de l'aspect des lieux qui rappelleraient cet animal.


Sainte- Thérèse : doit son origine en fonction de la chapelle édifiée à cet endroit et dédiée à Sainte- Thérèse d'Avilla.


Halte-là : Ce hameau tire vraisemblablement son nom d'une bande de malfaiteurs qui arrêtaient les voyageurs pour les détrousser en disant: " halte-Ià " !


Bernica : Ce lieu-dit tient son nom de la ravine qui le traverse, et qui le tient elle-même d'un habitant métis portugais, qui s'était établi au bord de cette ravine et qui s'appelait: Bemiqua.


Maïdo : Selon E. Albany, Maïdo est l'altération de deux mots malgaches: May et daholo. May, adjectif ou nom signifie brûlé, brûlure. Daholo qûi se prononce dôle, signifie tout, totalité. Maïdo c'est le pays tout brûlé qui s'est présenté à ces premiers Noirs marrons.


Fleurimont : tient son nom de la ravine qui passe à cet endroit. On aurait trouvé sur ses bords en 1860, le corps du gpuvemeur Florimont, mort mystérieusement. On lui attribue l'introduction dans l'île, des graines épineuses à trois pointes ( " pagodes " ou " pagottes " ) qu'il aurait semées dans le sable de Saint- Paul pour obliger ses administrés à porter des chaussures, car il ne pouvait écouler le stock remisé dans un magasin de la Compagnie des Indes.


Petite France : était à l'origine une propriété où une maison était bâtie en pleine forêt. Elle appartenait à un ancêtre de Jacques Lougnon. Le climat à cet endroit ressemblait étrangement à celui de la France, vu sa fraîcheur, tout y poussait; et ses amis qui venaient chez lui s'exclamaient : " c'est une petite France " !


L'Hermitage : L'ancêtre du poète réunionnais E. de Parny avait fui sa terre sous un faux nom, et vivait comme un ermite, retiré à cet endroit où il élevait ses bestiaux. Nous autres, avons ajoutés un H.

Souris chaude : tient son nom de la ravine qui y passe et qui avait été baptisé ainsi à cause d'une espèce végétale poussant à cet endroit: herbe sourischaude. Ce lieu était désertique, mais les tisanneurs ne trouvaient cette plante que vers cette ravine, et elle était réputée contre les rhumatismes.

Savannah : était le nom de l'usine sucrière de canne à sucre en activité à cet endroit et appartenant à la famille Desbassayns. Cet appellation était en rapport avec des noms des plus célèbres pays sucriers et rhumiers des Amériques.

Mafate : A l'époque, les blancs devenaient célèbres quand ils tuaient un Noir marron. Ce fut le cas de Mussard en 1751 qui tua Mafate, le chef Noir. Cette terre prit le nom de cette victime.

Tan Rouge : Cette localité située en altitude abrite de nombreux arbres, notamment une espèce qui possède une écorce rouge, utilisée comme l'acacia, pour teindre les cuirs et connu sous le nom de tan- rouge..             Chantal L.

 

Pour vous abonner à notre liste de discussion, cliquez ici. Merci par avance pour votre soutien et vos critiques.

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_histoire_coutumes/histoire_coutume_008.htm  le 02/10/03