Une grande demeure à Saint-Paul ile réunion

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Dossiers de l'île de la Réunion > Une grande demeure à Saint-Paul

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  Une grande demeure à Saint-Paul


Il y a 10 ans de cela environs, la France comptait 40 000 Monuments protégés (classés et inscrits). Malraux disait que la France n'avait pas l'exclusivité de la richesse ni de la densité, mais il affirmait que la France possédait sans doute la plus grande variété.
Le 15 et 16 septembre étaient prévues les journées nationales du Patrimoine. Actualité oblige, celles-ci seront reportées à une date ultérieure. Il faut savoir que notre île n' est pas en reste non plus pour ce qui est des Monuments historiques. Je vais tenter de développer l'un d'entre eux: l'ancienne maison Desbassayns construite entre 1780 et 1785, située sur la Chaussée Royale à Saint-Paul.
Cette famille fit construire trois maisons plus ou moins identiques, sur les instructions d'Henri Paulin .Panon Desbassayns et cela sur le modèle Pondichérien.
Il y a celle qui abrite le Musée de Villèle à Saint-Gilles les Hauts, la Maison Blanche au Bernica (très modifiée de nos jours), et celle-ci dite " Grand Cour " ou " Grande Cour " à Saint-Paul.
Cette dernière est édifiée sur une chaussée aménagée en voie urbaine à l'époque afin de permettre l'assainissement des marécages incommodants de l' étang. Cette belle demeure bourgeoise fut construite par des tailleurs de pierres, charpentiers, menuisiers, et autres venus spécialement de l'Inde.
Elle servait de résidence d'hiver à la famille Desbassayns quand dans les hauts de Saint-Gilles la température devenait relativement basse pour un pays tropical. Le plan des maisons est identique, avec varangues superposées.
Celles-ci étaient architecturées avec des arcs en anse de panier. Les matériaux utilisés ressemblaient à une sorte d'étoupe, de cachou et de poix liés avec du blanc d'reuf, du lait caillé et de l'huile, qui devenait très dur et était très solide. (Drôle d'amalgame et on pouvait se demander comment la maison n'était elle pas envahie par les fourmis ?). A l'arrière s'élevaient des dépendances constituées de cuisines, magasins, écuries. ..Les murs très épais de cette demeure (82 cm) étaient montés de pierres noires de laves, ou de brique cuites sur place. Le mortier employé à l'époque dans toute l'île était un mélange à la mode indienne de chaux et de sable corallien mélangé à du sucre. Cette famille ayant énormément de moyens, gardera cette maison jusqu' à une époque récente où Madame Jurien de la Gravière, petite fille de Madame Desbassayns fit don de l'ensemble de la bâtisse à l'Evêché.
" La Grand Cour " ou " la Grande Cour " fut transformée en collège catholique: le collège Saint-Charles, puis celui-ci ayant été transféré sur Saint-Denis, cette demeure fut restaurée et devint pour une vingtaine d'années une école franco-chinoise.
Ces engagés asiatiques installés dans la colonie, se souciant de transmettre à leurs enfants leur culture, devaient les envoyer faire leur éducation en Chine.
C'est Mgr de Langavant , remarquant le nombre de chinois catholique, qui décida de faire appel à des prêtres chinois pour évangéliser ces derniers. En 1949-1950, le Père Salens, ex missionnaire en Chine et connaissant le mandarin, curé de la paroisse de la Délivrance (St-Denis) ouvre une école franco-chinoise, réservée aux Chinois, et les menant jusqu' au Certificat d'Etudes Primaires, et offrant une formation chinoise. 

A présent cette construction pondichérienne attend, paraît-il, qu' elle ait l' occasion de jouer un nouveau rôle car c' est une magnifique maison, une des plus belles et plus anciennes de la commune de Saint-Paul qui est classée Monuments Historiques.
En conclusion, je vous dirais que ces monuments historiques français sont entretenus par le CNMHS (Caisse nationale des Monuments Historiques et des Sites), la Direction du Patrimoine et la DRAC (Direction régionale des Affaires Culturelles). , Malheureusement, il reste encore beaucoup à faire !!
Ceux de notre Mère patrie sont restaurés au laser et micro-ondes et le souci de ces experts d'entretien, est bien la maladie de la pierre qui affecte entre autres nos cathédrales. Chez nous dans notre île on n'a pas encore ces techniques de pointe, c'est du moins ce que je pense. Notre fléau serait plutôt les carias sous le climat tropical qui mangent toutes les charpentes et même les constructions en bardeaux !!  Chantal L.

 

Pour vous abonner à notre liste de discussion, cliquez ici. Merci par avance pour votre soutien et vos critiques.

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_histoire_coutumes/histoire_coutume_011.htm  le 02/10/03