Le Tampon le père rognard commune du Tampon histoire du Tampon ile réunion

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Coutumes de l'île de la Réunion > L'histoire du Père Rognard

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  Pourquoi Le Tampon s'est-il déplacé ?

Lorsque le jeune curé : Père Rognard arrive dans la paroisse du Tampon, l'église et le presbytère appartiennent à la famille Kervéguen.
Les offices religieux de la paroisse se déroulaient là vers le Petit Tampon (Terrain Fleury) dans cette chapelle dédiée à Saint-Gabriel en l'honneur de Gabriel Le Coat de Kervéguen. On avait baptisé ainsi la chapelle parce qu'il avait été le donateur du terrain. Apparemment, cette famille a l'habitude de dicter ses lois au curé.
Un de ses descendants, Robert de Kervéguen a tenu un jour à manifester son mécontentement et à rappeler au chef du diocèse qu'il tient à ce que cette chapelle garde son caractère privé, et il parlait aussi pour son autre chapelle située à Vincendo. Chose que n'a guère apprécié le nouveau curé qui se sentait sous tutelle de cette grande famille.
Ce même descendant, usant des prérogatives réservées à la famille donatrice, tenait à assister à la messe dominicale avec sa compagne illégitime et au premier rang. Avoir une compagne illégitime à cette époque était impensable, et surtout à la messe !! Il faut préciser aussi qu'autrefois, les familles réservaient leur banc pour l'office à l'année. Or, un jour cette famille trouva son banc réservé, occupé par d'autres gens. Elle ne fit pas dégager, mais porta l'affaire devant l'évêque et exigea de celui-ci qu'il déplace le curé. L'évêque ne voulut pas trancher, ni en faveur du curé ni en faveur de la riche famille, et c'est ainsi que le Père Rognard, menacé d'expulsion subit encore pas mal de plaintes et autres en relation avec cette grande famille.
A un moment, un conflit ne tarda pas à éclater entre ce propriétaire et le Père Rognard, clerc au caractère bouillant, qui ne voulut pas tolérer ce compromis. Les paroissiens étaient outrés par les agissements de ce riche personnage et décidaient de soutenir leur curé.
Au bout d'un certain temps, M. de Kervéguen savait que le curé avait déjà trouvé un terrain suffisamment vaste pour accueillir une église. Sitôt l'achat du terrain réalisé avec le concours de l'Evêché, les démarches furent entreprises pour la construction d'un édifice. Le père Rognard fut catégorique, et abandonna la petite chapelle et fit construire l'église actuelle au centre du Tampon.
Le curé compta aussi sur la générosité de ses paroissiens pour réussir cette opération. Quand elle fut achevée vers 1912, le curé fit prendre les bancs dans la chapelle Saint-Gabriel et là, il se fit traiter de voleur par la riche famille.
C'est ainsi que le centre ville s'est déplacé à cause d'une ou plusieurs querelles.
Ce curé, dont le buste figurait autrefois devant l'église du Tampon (centre), a été transféré devant le crédit agricole. Et pourquoi à cet endroit ?
Parce que tout simplement c'est lui qui fonda cette banque. Il fut bâtisseur puisqu'il a construit entre autres, l'église de la Plaine des Cafres, celle du Bras de Pontho…Il fonda aussi avec l'aide de Madame Marie Poitevin, la première colonie de vacances.
Le Père Rognard est enterré dans l'actuelle église du Tampon, et de nos jours l'église sur les terres des Kervéguen n'existe plus.                        Merci à Chantal L. pour cet article.

 

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_histoire_coutumes/histoire_coutume_020.htm  le 02/10/03