cyclones cyclone cyclones cyclone

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Coutumes de l'île de la Réunion >  Souvenirs de Cyclones

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  Souvenirs de Cyclones

 

   


Chantal L. :  


De tous les cyclones ayant meurtri gravement l'île, 4 principaux sont cités : celui de 1932, celui de 1948, Jenny et Firinga. Toujours est-il que Denise et Hyacinthe aussi resteront dans la mémoire des réunionnais.
Je ne les relaterais pas tous, mais seulement certains.
· Le cyclone de 1948 était classé parmi les grands cyclones. Des
vents soufflaient à 300 km/h, il y eut 165 morts et plus de trois milliards de francs C.F.A. de dégâts. Les vents, les pluies diluviennes, les raz de marées et la faible structure des nombreuses habitations expliquent ces chiffres affolants…
On a relevé à la Plaine des Cafres (Grand Bassin) 1129 mètres de pluie le 27 janvier. De nombreux ponts furent emportés ; un exemple : 90% des maisons situées à la Montagne ont été rasées. On aurait dit avoir devant soi le spectacle après le bombardement de la Seconde Guerre Mondiale.
· Jenny eut lieu le 28/02/1962 et n'aura pas été un cyclone
spécialement meurtrier. Contrairement aux autres cyclones, il régnait un soleil radieux, sans vent ni pluie, ni rien. Tout se gâta tellement vite, que les pêcheurs sortis en mer, la population vaquant à ses occupations, tous ces gens paieront un lourd tribu : 37 morts, 150 blessés.
· Denise eut lieu les 7 et 8 janvier 1966, et le cyclone Hyacinthe,
lui du 18 au 27 janvier 1980.
Le passage de Firinga fut vécu par la population comme un dimanche d'enfer. Durant la même année, il me semble, le cyclone Hugo d'une même intensité ravagea la Guadeloupe.
Depuis ce grand cyclone, d'autres encore ont ravagés l'île, mais je ne vais pas vous les énumérer tous !!
Je vais terminer avec cette anecdote d'un " z'oreil " venu à la Réunion, et était instituteur. Ses collègues parlaient de cyclones…de cyclones…
Il n'arrivait pas à réaliser ce que c'était, et donc on lui avait dit qu'il donnerait son avis sur la question en mars (période de rentrée scolaire à cette époque). Donc, à la rentrée, ses collègues lui ont demandés : alors ce cyclone ? Il répondit : ne m'en parlez pas, c'est pire qu'un bombardement !! Il est vrai que cet homme habitait Saint-Pierre, et la mer était montée, inondant toute sa maison. Pour ce dernier, c'était un vrai déluge !!

 

 

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_histoire_coutumes/histoire_coutume_021.htm  le 02/10/03