croyances facettes de l'hindouisme religion ganesh indou indouisme

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Coutumes de la Réunion > Une facette de l'hindouisme : Ganesh

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  Une minuscule facette de l'hindouisme : Ganesh

Ganesh est l'une des divinités hindouistes les plus populaires en Inde. Par conséquent, il en est de même dans notre île où les temples hindous foisonnent un peu partout et en particulier dans l'est.
Cette divinité est toujours représentée avec un corps d'homme, petit et bedonnant, à la peau jaune, avec quatre bras et une tête d'éléphant, ne portant qu'une seule défense : il aurait perdu l'autre dans un combat avec Parasurama, un avatar de Vishnou, qu'il empêchait d'aller réveiller son père Shiva. Dans ses mains, un coquillage, un disque, une massue ou un aiguillon d'éléphant, dit-on et un nénuphar. Sous son pied gauche se tient un rat. Sa panse dodue ne laisse aucun doute quant à sa prédilection pour les offrandes de nourriture (surtout des fruits) qui sont rituellement quotidiennes.
Ganesh, donc est un Dieu bénéfique et protecteur de chaque foyer. Il bénit les mariages, écarte les malheurs et les obstacles, soutient les projets ; il est le dieu de la famille, du savoir et de l'intelligence, des arts, de la sagesse et du bonheur, mais aussi du commerce et des affaires. Elle est une des divinités très complète, pour les hindous et surtout très liée aux activités quotidiennes des hommes. Par conséquent, Ganesh demeure une divinité largement honorée par le peuple de l'Inde, et bien sûr par cette ethnie dans notre île, dont le culte est très étendu.
Chaque hindou veut se le rendre favorable au début de toute entreprise : un voyage, la construction d'une maison, l'écriture d'un livre, ou même d'une lettre.
Les hindous ne prendront pas une décision sans avoir auparavant consulté la divinité, mais aussi leur calendrier Celui-ci leur dira que de telle dates à telles autres on ne pas entreprendre certaines choses, ou indiquera des heures néfastes aux déplacements, d'autres créneaux horaires seront cités néfastes aux actes nécrologiques.
Par exemple, les dates et heures des marches sur le feu, d'un cavadi, ou autre manifestation ne sont pas déterminées par hasard, mais après consultation de la divinité et de leur almanach. Il n'y a pas sur ces calendriers que des moments néfastes, car les jours favorables aux mariages tamouls seront marqués d'une étoile.
Il est normal que ce culte s'appuie sur des légendes.
On tente d'expliquer la structure de cette divinité. Plusieurs versions expliquent l'arrivée de cette tête de pachyderme sur un corps d'homme. Dans toutes, Ganesh est l'enfant du couple divin Parvati-Shiva. Dans une série de légendes, il a été conçu par Parvati, ou même créé à partir de pellicules de sa propre peau, mélangées à des huiles et des onguents, jusqu'à en faire une représentation humaine, à laquelle la déesse a donné vie en l'éclaboussant d'eau du Gange. Dans ce cas, c'est Shiva qui, par jalousie, a coupé la tête de ce fils qui n'était pas le sien.
Dans une autre série de légendes, c'est Shiva qui est le géniteur de Ganesh : il est même raconté dans l'une d'entre elles que Ganesh a jailli de son front, sous les traits d'un jeune homme d'une radieuse beauté, tellement séduisant, que Parvati, jalouse, lui jeta un sort : il serait laid et ventru !
Dans les deux cas, ce pauvre garçon eut une chance de survie, avec la première tête disponible : dans les deux cas, on ne trouva rien de mieux qu'une tête d'éléphant !
Pour compenser ce handicap, il fut divinisé, déclaré chef des armées de Shiva, et chargé de s'opposer à la perpétration des mauvaises actions.
Autre étape de sa vie, autre légende : son mariage. Son frère et lui étaient en rivalité pour l'obtention de la main de deux jeunes filles. Ils se mirent d'accord : le vainqueur de la course (un tour du Monde complet) les épouserait. Quand son frère, après un long et fatigant voyage, revint à la maison, il trouva Ganesh marié aux deux jeunes filles. Il avait, dit-il fait le tour du Monde entier au cours de ses études des textes sacrés : doué pour la logique, il avait terminé son tour du monde longtemps avant que son frère, moins astucieux, ne revint.
Chaque foyer possède une statue des plus modestes de Ganesh.          Chantal L.

 

 

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_histoire_coutumes/histoire_coutume_026.htm  le 02/10/03