histoire du millénaire de la Réunion histoire faits marquants colonie

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Coutumes de la Réunion > Histoire du millénaire

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  La petite histoire du millénaire de la Réunion

 

1096-1229 : Croisades en Palestine. L'Europe découvre les richesses de l'Orient et en apprend un peu plus sur la mer des Indes.
1000-1200 : Incursions arabes en Indes du Nord.
1206 : En Inde, création du sultanat musulman de Delhi.
1215 : En Chine, le mongol Genghis Khan prend Pékin. En 1279, toute le Chine appartient aux Mongols.
1275 : Marco Polo arrive à la cour mongole de Chine. Il rapportera un récit de voyage fabuleux.
1331 : Tchou-Hi codifie la nouvelle langue chinoise. 

 

L'Odyssée - Vers l'an mille.
L'Océan Indien, mer encore inconnue des Occidentaux, est le théâtre d'une des plus belles aventures maritimes de tous les temps.
Un peuple venu de l'arc indonésien, s'embarque massivement sur des flottes de grandes pirogues à balanciers et traverse tout l'océan jusqu'à Madagascar.
On sait fort peu de choses sur ce périple :
Se fit-il en droite ligne ?
Longea-t-il l'Asie et l'Afrique ?
Qui en étaient les amiraux ?
Toujours est-il que ces asiatiques aboutirent à "La Grande Île", alors déserte, où ils s'installèrent.
Reconnurent-ils La Réunion en chemin ? Possible !


1000-1400 : A une date inconnue, des navigateurs musulmans également inconnus, reconnaissent les Mascareignes, qu'ils baptisent de noms arabes.
1434 : Au Portugal, le prince Henri Le Navigateur met en place son grand projet: Trouver une route maritime vers la Mer des Indes, en contournant l'Afrique.
1487 : Bartolomeo Diaz découvre cette route par le Cap de Bonne Espérance.
1492 : Coup de théâtre: En cherchant une route par l'ouest, Christophe Colomb découvre l'Amérique.
1500-1520 : Découverte des Mascareignes par les portugais.
1500-1600 : Escales occasionnelles aux Mascareignes, îles désertes. Personne ne s'y installe.

Changement de cap !
Le destin est malicieux: Pendant des siècles, la mer des Indes, la mer des épices, de la soie, des pierres précieuses, où l'imagination des hommes avait placé le paradis terrestre, avait fasciné l'Occident.
Et voici qu'à cinq ans d'intervalle, après une lente et patiente progression le long de l'Afrique, les marins découvrent non pas une mais deux Indes; la vraie Inde et l'Amérique qu'on appellera longtemps 'Les Indes Occidentales"( d'où le nom d'Indiens" qu'on a donné à leurs habitants).
Or, en Amérique, il y a de l'or, et de l'argent, et des indigènes qui ne peuvent pas se défendre:
Le nouveau continent va voler la vedette aux Indes et à leur Océan.

1638 : Après plus d'un siècle d'escales diverses sans prise de possession, les puissances occidentales se réveillent à propos des Mascareignes : à quelques mois d'intervalle, les Hollandais plantent leur drapeau sur l'île du milieu, qu'ils appellent "Mauritius" et les Français prennent possession des deux autres. "Mascareigne" et "Rodrigues".

1642 : Seconde prise de possession de Mascareigne.
1647-1649 et 1654-1658 : Séjours forcés de mutins exilés de Madagascar. Non seulement ils ne se plaignent pas de leur "prison', mais ils en sortent gros et gras!...
1649 : Troisième prise de possession de l'île qui est nommée:"Bourbon".
1663 : Premiers colons volontaires. Ils ont avec eux les premières femmes de l'histoire de l'Île : des Malgaches: (9 hommes, 3 femmes.)
1665 : Premiers colons de la compagnie des Indes : 20 hommes, sous les ordres de Regnault.
1665-1700 : Colonisation progressive de l'Ile.  Il y a 700 habitants en 1700. Beaucoup sont des métis, car il y a des femmes européennes, malgaches,et indiennes. Les colons vivent de chasse, de pêche et d'un peu d'agriculture.
Ils ne sont pas très obéissants : parfois ils renversent leur gouverneur...
1700-1720 : Bourbon se peuple peu à peu, vit en vendant des légumes et des animaux aux navires de passage. Des dizaines de pirates "à la retraite" s'y installent et y font souche.
1712 : Les hollandais abandonnent Mauritius qui est revendiquée par les Français en 1715 sous le nom d'Ile de France.
1721 : Un gros navire portugais, "La Vierge Du Cap" est pris en rade de St-Denis par les pirates. Un de leurs chefs : Olivier Le Vasseur, dit "La Buse", sera pendu à St-Paul en 1730.(On peut voir sa tombe au cimetière marin de St-Paul)
Une poignée de Bourbonnais se lance dans la colonisation de l'Ile de France. A la même époque, l'Ile Bourbon expérimente une culture qui va complètement changer son histoire: le Café.
1735 : Les Mascareignes reçoivent un gouverneur général de choc : La Bourdonnais. Grand martin et commerçant, La Bourdonnais attribue la première place à l'île qui possède des ports naturels : l'Ile de France.(Maurice) Bourbon est vouée aux fonctions agricoles.
1740-1748 : Guerre se succession d'Espagne. Anglais et Français se heurtent aux Indes. Les Mascareignes participent au conflit : L'Ile de France offre ses ports. Bourbon ses vivres et ses soldats.
1756-1763 : Guerre de sept ans. La France perd beaucoup de points aux Indes. La Compagnie est ruinée.
1767 : La Compagnie des Indes revend Les Mascareignes au roi de France, qui y envoie de bons administrateurs.
Net redressement économique. La population augmente considérablement, surtout les esclaves dont le nombre passe de 2000 en 1721, à 50 000 en 1800.
1789 : Début de la Révolution. Les Mascareignes la vivront de manière assez distante, ne se rattachant que prudemment aux "idées de France". Il est vrai que celles-ci changent vite...
1793 : L'Ile perd son nom de Bourbon pour devenir:"LA REUNION", symbolisant l'union des hommes.
1796 : Les colons de l'Ile de France repoussent les émissaires de la Convention qui voulaient faire appliquer l'abolition de l'esclavage. Ils sont bruyamment approuvés par les colons de Bourbon.
1798-1799 : Troubles intérieurs, liés à des querelles politiques et à une volonté partagée par tous les colons, même ceux qui s'affichent "libéraux": ils ne veulent pas qu'on touche à l'esclavage. La Réunion est baptisée: Ile Bonaparte.
1810 : Conséquence des guerres de l'Empire : Les trois Mascareignes sont prises l'une après l'autre par les Anglais.
L'Ile "Bonaparte" retrouve son nom de "Bourbon" (et l'Île de France redevient "Mauritius"). Elles sont administrées par un gouverneur Anglais.

1815 : Au traité de Paris, seule Bourbon est rendue à le France. La revoici unique possession de la France dans la région. Une nouvelle culture commence à se développer: La canne à sucre.
1830 : La révolution parisienne a des échos à Bourbon. Un groupe libéral, les Francs-Créoles, s'oppose au gouverneur ultra-royaliste. Il s'agit d'une nouvelle prise de parole des petits propriétaires, plus libéraux que la "plantocratie" riche.
Mais ces "libéraux" ne veulent toujours pas que l'on touche à l'esclavage.
1841 : Un esclave , Edmond, met au point la fécondation de la vanille. Il sera affranchi en 1848 sous le nom d'"Albius".
1848 : La révolution de février, à Paris, renverse Louis-Philippe et le gouvernement provisoire, le 27 avril, vote l'abolition de l'esclavage, qui est appliqué à La Réunion(elle a retrouvé son nom par la même occasion)le 20 décembre.
Ce jour-là,62 000 esclaves deviennent "citoyens".

1850-1862 : La mentalité des grands propriétaires n'a pas changé en 1848, ils veulent toujours beaucoup de bras à bon marché pour entretenir leurs domaines. Ils remplacent les esclaves affranchis par des dizaines de milliers de "travailleurs engagés" venus d'Afrique, de Madagascar et surtout d'Inde. La population a doublé en 20 ans.
1865 : Le cours du sucre de canne, concurrencé par le sucre de betterave, s'effondre. C'est le début d'une immense crise économique, sociale, sanitaire, qui durera jusque dans les années 1930...
Trois quarts de siècle marqués par une misère de plus en plus grande, des épidémies, une mortalité effrayante.
1882-1886 : Pour faire face à la crise, La Réunion se dote de deux outils modernes :

- un port en eau profonde, creusé dans la Pointe-des-Galets

- Et un chemin de fer à voie étroite, qui va de Saint-Benoît à Saint-Pierre.
Leur vocation: transporter la canne et le sucre, et accessoirement des passagers.
1883 : La Réunion est actrice et initiatrice de la conquête de Madagascar : elle espère y trouver une terre d'asile pour ses "pauvres blancs".
Année 1880 : Vagues d'immigration d'Indiens musulmans et de Chinois.
1900 : Première automobile à La Réunion.

1906 : Un câble sous-marin relie La Réunion au monde. Les nouvelles qui arrivaient en un mois par bateau, via Suez, sont désormais reçues avec un décalage de quelques heures seulement. C'est la fin d'un long isolement.
1911 : Premier autocar à La Réunion. Le chemin de fer concurrencé réagit peu.
1913 : Un réunionnais, pionnier de l'aviation: Roland Garros (voir sa statue au Barachois), réussit la première traversée de la Méditerranée, sur un monomoteur.  A La Réunion, la séparation de l'Église et de l'État dégénère en incidents qui font plusieurs morts.
1914 : Depuis le rétablissement du suffrage universel, les votes de la masse pauvre sont sollicités par des politiciens qui font plus appel à la bouteille de rhum qu'à la conscience sociale de leurs administrés.
Ces méthodes-(qui se perpétueront jusqu'aux années 70...(...!...) dégénèrent lors des législatives de 1914, qui font 14 morts et plus de 300 blessés.                                                                                                            Marie-Cécile G.

 

 

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_histoire_coutumes/histoire_coutume_036.htm  le 02/10/03