les pauvres blancs de la réunion histoire

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Coutumes de la Réunion > Les "pauvres-Blancs"

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  Une autre exception : les "pauvres-Blancs"

 

Dès le XVIIIè siècle, les autorités se sont inquiétées de la multiplication des "pauvres-Blancs" à La Réunion.

Les causes en sont multiples :

  • Beaucoup de premiers colons étaient pauvres et n'ont pas pu se sortir de cette pauvreté ;

  • Les partages de terres entre enfants ont abouti à des micro-propriétés qui ne nourrissent plus leur homme ;

  • Les crises ont été mises à profit par des spéculateurs (devenus ,eux, des "gros-Blancs") qui ont racheté les terres.


Le résultat est que, à l'époque de l'abolition, trois Blancs sur quatre sont très pauvres.


Ces exclus ne se sont pas sentis tenus par les règles racistes qui régissent habituellement les sociétés coloniales.


La cloison quasiment étanche ailleurs, entre la population blanche dominante et la population de couleur esclave, devient très vite poreuse, et on assiste à un métissage intense, qui sera accéléré à chaque nouvelle vague d'immigration.
(les"engagés" indiens, les pionniers" de l'immigration indo-musulmane ou chinoise, comme plus tard, les "zoreils" des années 1970, sont en majorité des hommes: S'ils veulent fonder une famille, ils épousent souvent une créole, elle-même fréquemment métissée...)

Ce métissage est spécifique à La Réunion, il n'existe quasiment pas aux Antilles, et s'est développé à une échelle beaucoup plus réduite à Maurice, où il y avait fort peu ou pas de "pauvres-Blancs".                           Marie-Cécile G.

 

 

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_histoire_coutumes/histoire_coutume_037.htm  le 02/10/03