artisanat local fabrication - ile de la Réunion

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Les manifestations > L'artisanat à l'île de la Réunion)

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  L'artisanat

 

     

Le 6, 7, et 8 juillet ça a été l'exposition : " Fait Main ". Une grande partie des artisans ont exposés leurs réalisations. Peintres, brodeuses, ébénistes, verriers, etc., auront étés sur le pied d'oeuvre pour présenter tout ce qui se fait comme artisanat dans l'île. Cela se passait à Saint-Denis au Parc des expositions, et en décembre au Tampon. Cette manifestation a pour but de faire connaître aux gens, ce qui se fait dans l'île et les divers matériaux employés. Ainsi, les visiteurs ont un produit artisanal avec un cachet de particularité et d'originalité que la production en grande série ne permet pas.

Les gens de Salazie sont réputés pour le tressage de la paille de chouchou pour la confection de capelines. D'autres d'ailleurs font le même tressage avec la paille de vétiver et en font divers objets tels des sacs.

Certains avec de l'osier en font des corbeilles originales adaptées à divers usages.

Les confitures, gelées, et pâtes de fruits locaux sont exposées afin d'en faire connaître la saveur particulière de chacune d'entre elles.

D'autres artisanats avec des techniques nouvelles sont arrivées comme par exemple les décorations sur de la vaisselle. Les verres sont peints de fleurs et autres afin de former un service, et celui-ci ne sera fabriqué qu'à peu d'exemplaires.

On y fait aussi le tapis-mendiant qui consiste à coudre à la main un à un des bouts d'étoffe de forme hexagonale et en faire un jeté de lit par exemple. On y fait aussi de la vannerie, du rempaillage de chaises, des chapeaux, des objets avec divers matériaux, des sculptures, peintures etc.

Au centre de tout cet artisanat, est représenté la spécialité de Cilaos : les jours. Une brodeuse avait été décorée meilleure ouvrière de France une année. Comme beaucoup d'entre elles, les brodeuses ont appris sur le tas et plusieurs années sont nécessaires au perfectionnement de l'ouvrière.

On raconte que le Docteur Mac Auliffe exerçait aux thermes de Cilaos autrefois, et c'est sa fille, parce qu'il n'y avait pas de distraction
dans le cirque, qui forma les femmes de cette localité à la broderie réputée mondialement de nos jours tout comme le point Alençon et la dentelle de Bruges.

La broderie en elle même, est très complexe car la brodeuse doit fixer son étoffe sur une sorte de tambourin. Puis elle procède au traçage de l'ensemble de son travail en tirant quelques fils qui dessineront le plan en gros (tantôt la chaîne, tantôt la trame). Cette technique permettra de déterminer les pleins et les vides, et les carrés seront alors découpés et évidés. Là, elle lance ses fils qui serviront d'armature au motif à broder. Les difficultés de ce lançage varie selon si les fils doivent être placés en biais ou dans un autre sens. Quand ils sont lancés, on fait la " dentelle ".

Après maintes étapes encore, commence véritablement la broderie du motif. On y brode des fleurs, animaux, des objets et chaque dessin à sa particularité et ses difficultés.    C.L.

 

N'oubliez pas de laisser votre avis sur ce site dans le livre d'Or

Pour vous abonner à notre liste de discussion, cliquez ici. Merci par avance pour votre soutien et vos critiques.

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/manifestation/Divers_Discussion_Manif_002.htm  le 02/10/03