Origine du mot z'oreille ou zoreille ile réunion créole

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

DIVERS > Avis sur la l'île de la Réunion > Origine du mot " Z'oreille "

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

Origine du mot " Z'oreille "

André G. " Je viens de comprendre que RUN c'est la destination pour la Réunion mais : z'oreilles, que veut dire ce nom ? "

Pascal A. " Ah, ben, voilà ! Un z'oreille, c'est un français de métropole, à l'inverse des français de la Réunion (!), qui sont des créoles. On a aussi les z'oréoles, qui sont des vieux z'oreilles, sous entendu, des métros qui font partie des plantes endémiques, quoi... ceux que les créoles ont presque reconnus comme faisant partie de leur famille.
Mais, ici z'oreilles, c'est presque toujours affectueux.
Béquet aux Antilles, c'est (...) qu'on perçoit très bien dans la sécheresse avec laquelle c'est dit. Pas de ça ici. Comme je disais, ce sont tous des anciens z'oreilles, les créoles. "

Garou " A ma connaissance, personne n'est certain de l'origine de l'appellation "zoreil(le)".
Tant aux Antilles qu'ici à la Réunion, on m'a fait part de trois hypothèses.

La première, est assez odieuse : certains maîtres barbares auraient eu coutume de couper les oreilles d'esclaves "désobéissants" (cf. la vieille expression française souvent adressée aux enfants : " si tu n'es pas sage,je vais te tailler les oreilles en pointe")

La deuxième est que le soir après le travail, les maîtres venaient souvent rôder près des cases des esclaves pour tenter d'entendre ce qui se disait, histoire d'être au courant de ce qui pouvait éventuellement se tramer
derrière leur dos...

La troisième est qu'à l'origine les maîtres avaient parfois du mal à comprendre un langage "en construction" utilisé entre les esclaves pour communiquer, et tendaient l'oreille.

Quant à l'appellation "zoréole", bien définie par Pascal et de plus en plus utilisée, elle est très récente et n'est que le résultat d'un jeu de mots amusant (zoreille-créole, z'auréole...).

Certains créoles ont tendance à étendre l'appellation "zoréole" aux enfants de couples zoreils ou de couples créole+zoreil nés à la Réunion, alors que cela fait évidemment d'eux d'authentiques créoles à part entière au sens propre du terme).
"Zoréole" peut aussi désigner un enfant né ailleurs, d'un couple zoreil+créole.
Pour un enfant né hors Réunion d'un couple créole, je ne sais pas....ça doit se discuter !

La désignation des gens par "types" ou "origine" se fait très différemment aux Antilles et à la Réunion.
Aux Antilles, chaque taux de "mélange" porte un nom bien précis pour le désigner.
A la Réunion, c'est le type physique apparent qui est utilisé pour l'appellation, quel que soit le mélange : chinois, malbar, etc...
En ce qui concerne les Békés (ou Bequets, ou Bequés etc...) des Antilles (ce n'était pas une insulte dans les années 70-80 en tous cas), le terme correspondant à la Réunion est à ma connaissance "Gros blanc".
Tous ces termes peuvent bien entendu être utilisés de plusieurs façon : avec facétie, affection, mépris ou haine. Pour ma part je ne retiens que les 2 premières tendances et les utilise tous en présences des intéressés. "

 

Cette rubrique vous appartient ! Vous souhaitez réagir sur ce thème ? Quel est votre avis ? Écrivez-nous.  Cliquez ici pour nous envoyer votre réaction. Elle sera peut être intégrée au site !

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/societe_avis_divers/Divers_Discussion_Societe_012.htm  le 02/10/03